Home
Magazine
Les appareils auditifs apportent une meilleure qualité de vie
Vivre mieux - le magazine

Les appareils auditifs apportent une meilleure qualité de vie

25.03.2021

Une bonne audition est particulièrement importante pour continuer à participer pleinement à la vie lorsqu’on avance en âge. Il est bien souvent difficile de reconnaître au premier coup d’œil une personne qui souffre d’une perte auditive. Vous découvrirez dans cet article comment détecter une perte auditive, comment se déroule un test auditif et combien il est important de se faire appareiller à temps.

 

Un entretien avec Fabian Heeg, audioprothésiste chez Neuroth. 

L’homme entend longtemps avant de pouvoir voir, sentir, toucher et goûter. Dès le quatrième mois de grossesse, un bébé peut percevoir des sons. L’ouïe est ainsi le premier sens qui se développe chez l’homme. Un sens qu’il s’agit de protéger tout particulièrement. Car notre ouïe est en alerte 24 heures sur 24. «Que l’on soit concerné soi-même ou que l’on observe une perte auditive chez ses parents ou grands-parents : l’important être de rester vigilant et de passer un test auditif à temps», explique l’audioprothésiste Fabian Heeg.

Neuroth-Hörakustiker Fabian Heeg

Fabian Heeg est audioprothésiste et entraîneur auditif chez Neuroth

Que signifie «entendre mal» ?

Entendre mal ne signifie pas seulement entendre tout moins fort. «Dans la plupart des cas, ce sont certains sons et certaines fréquences sonores qui ne sont plus perçus. La parole devient indistincte et paraît confuse», continue Fabian Heeg. La conséquence : une personne atteinte de déficience auditive ne fait plus bien la différence entre «chaud» et «faux», elle doit souvent faire répéter son interlocuteur, se concentrer plus fort dans les conversations et fréquemment imaginer elle-même les rapports de sens. En outre, les personnes qui doivent se concentrer plus fort pour bien entendre sont beaucoup plus vite fatiguées.

Comment une perte auditive se remarque-t-elle ?

Le plus souvent, la perte auditive commence de manière insidieuse. D’abord, on ne s’en aperçoit même pas, ou on la refoule. Car il faut souvent longtemps avant de s’avouer qu’on souffre d’une perte auditive. Bien souvent, ce sont les personnes de l’entourage qui remarquent les premières que quelque chose ne va plus.

Voici les indices d’une perte auditive :

  • Devez-vous souvent faire répéter votre interlocuteur car vous ne l’avez pas compris ?
  • Mettez-vous la télévision ou la radio plus fort ?
  • Êtes-vous d’avis que les autres ne parlent pas distinctement ?
  • Avez-vous des difficultés à suivre une conversation en groupe ?
  • Vos proches mentionnent-ils souvent l’état de votre audition ?

Quelles sont les conséquences d’une perte auditive ?

«Ne pas pouvoir voir sépare des choses. Ne pas pouvoir entendre sépare des hommes», déclarait le philosophe allemand Immanuel Kant. Si l’audition souffre, la communication en pâtit. «Plus une perte auditive est découverte et traitée tôt, mieux c’est», explique Fabian Heeg.  Car parler, comprendre et être compris sont les clés d’une communication réussie. «Si la perte auditive n’est pas traitée, l’audition continue à se dégrader – ainsi que la compréhension de la parole.» Souvent les personnes concernées se replient sur elles-mêmes. Et les capacités intellectuelles en souffrent aussi.

Quelles sont les causes d’une perte auditive ?

Depuis longtemps, la perte auditive n’est plus seulement une question d’âge. Être constamment soumis au bruit sur le lieu de travail ou durant les loisirs a pour conséquence que de plus en plus de personnes jeunes entendent moins bien. La perte auditive due au bruit est le deuxième type de déficience le plus courant, après la perte auditive due à l’âge.

A partir de 85 décibels, le bruit – par exemple celui de la circulation – devient un risque pour la santé lorsqu’on y est exposé pendant un certain temps (40 heures par semaine). Les cellules sensorielles de l’oreille se brisent comme des allumettes et meurent. Il existe encore d’autres causes de perte auditive : perte subite de l’audition, acouphènes, troubles de la circulation ou causes génétiques. C’est le médecin ORL qui pose le diagnostic exact.

Une femme avec casque lors d’un test auditif

Comme un test auditif se déroule-t-il ?

La première étape pour entendre mieux est de passer un test auditif professionnel auprès d’un médecin ORL ou d’un audioprothésiste. «Dans une cabine audiométrique prévue à cet effet, on mesure à l’aide de divers casques d’écoute à quelle intensité les sons sont perçus par les deux oreilles. Toute la gamme des fréquences est passée en revue, des sons très graves aux sons très aigus. La personne passe également un test d’audiométrie vocale, qui consiste à répéter divers mots et chiffres entendus à des volumes différents», décrit l’audioprothésiste de Neuroth. Grâce à ces mesures, même les modifications les plus petites dans la capacité auditive peuvent être reconnues et traitées à temps, avec la solution auditive adéquate. Après le test auditif professionnel, nos audioprothésistes discutent des résultats avec vous et vous conseillent les types de solutions auditives qui pourraient vous convenir.

Pourquoi un appareil auditif reste-t-il encore aujourd’hui un sujet tabou pour de nombreux séniors ?

Il n’est pas facile d’admettre qu’on n’entend plus aussi bien qu’avant. En moyenne, il faut environ sept ans avant qu’une personne à qui on a diagnostiqué une perte auditive se fasse réellement appareiller. Pourtant, cette peur est totalement injustifiée. Les «solutions auditives», comme on les appelle souvent aujourd’hui, n’ont quasiment plus rien en commun avec les appareils auditifs d’autrefois. Les appareils auditifs modernes sont très discrets et sont devenus de véritables petites merveilles de la technique.

À quoi les appareils auditifs d’aujourd’hui ressemblent-ils ?

Chaque personne entend de manière différente. L’oreille est comme une empreinte digitale. Il faut donc trouver les appareils qui conviennent aux besoins individuels et aux exigences de chaque individu. «Les appareils auditifs d’aujourd’hui sont de vrais prodiges de la technique, ils sont non seulement toujours plus petits et toujours plus puissants, mais aussi toujours plus faciles à manier. La plupart des appareils auditifs s’adaptent de manière entièrement automatique à l’environnement d’écoute, et transmettent un son optimal directement à l’oreille», commente l’expert. Les appareils modernes peuvent aussi se connecter au smartphone via Bluetooth – ce qui facilite grandement les conversations téléphoniques. Et avec la toute nouvelle génération d’appareils auditifs, une batterie rechargeable rend même superflue l’utilisation de piles.

Faites un test auditif

 

Avez-vous l’impression de ne plus tout comprendre? Nos audioprothésistes se feront un plaisir de vous conseiller ! Il suffit de prendre un rendez-vous sans engagement dans un centre auditif Neuroth près de chez vous.

Prendre rendez-vous

Cela pourrait également vous intéresser

Les personnes

101 ans – et toujours aussi alerte

Il n’y a pas d’âge pour retrouver une meilleure audition. C’est ainsi qu’Hermanna Ehm s’est procuré des aides auditives pour la première fois à l’âge de 101 ans.

En savoir plus

Entendre

Neuroth est le numéro un

Dans le cadre du test “Audioprothésistes 2021 : Mieux entendre” mené par l’Institut suisse indépendant de tests de qualité (ISTQ), Neuroth a été récompensé pour la meilleure prestation de services et conseils.

En savoir plus