Icon-Contact Icon-Contact Icon-Close Icon-Close
Icon-Close

Prenez un rendez-vous

Prendre rendez-vous
Écrivez-nous !
* Champ obligatoire
Icon Service Hotline
Service d’assistance:

00800 8001 8001

Numéro gratuit dans toute la Suisse

Icon Termin
Ou prenez un rendez-vous
Icon-Search

L’avenir dans l’oreille

L’avenir dans l’oreille (image source: iStock/843526540)

Numériques, sans fil et directs : aujourd’hui, les appareils auditifs se connectent simplement au Smartphone via Bluetooth. Voyez ici les nouvelles possibilités qui s’ouvrent ainsi pour la communication au quotidien et comment se présente l’avenir de l’audition.

Que ce soit pour envoyer un bref message, pour s’informer de l’actualité ou pour utiliser un système de navigation lors du départ en vacances, le Smartphone fait aujourd’hui partie de notre quotidien. Cette année, selon les estimations de l’entreprise de conseil Deloitte, quelque 800 millions de Smartphones sont en circulation dans le monde entier. Jusqu’à fin 2023, plus de 90 % des adultes des pays industrialisés posséderont un Smartphone. La raison principale est que les fonctionnalités du téléphone portable ont énormément évolué ces dernières années. D’un simple appareil permettant des appels, il est devenu un accompagnant multimédia au quotidien. C’est la même chose pour les appareils auditifs : eux aussi se sont transformés en appareils de technologie de pointe aux fonctions multiples. Les appareils auditifs numériques sont depuis longtemps la norme et la connexion sans fil est déjà une réalité aujourd’hui.

La vie en direct dans l’oreille

Grâce au Bluetooth, on peut connecter sans problème ses appareils auditifs modernes à son propre Smartphone – une technologie qui offre déjà maintenant à chaque utilisateur d’innombrables possibilités
: de nombreux appareils auditifs peuvent ainsi être réglés par Smartphone, grâce à des applis spéciales, aussi bien pour l’ajustement du volume que pour les réglages fins.

Dans la vie professionnelle comme dans la vie privée, avec la technologie Bluetooth, la vie se déroule en direct dans l’oreille. « Avec ses appareils auditifs, on peut non seulement téléphoner en tout confort mais aussi par exemple écouter de la musique. Le son est directement transmis aux oreilles en qualité stéréo. Il n’y a plus de bruits de fond énervants » explique l’expert en appareillage acoustique Christian Pelzmann de Neuroth.

Les appareils auditifs deviennent des assistants personnels

Les tout nouveaux appareils auditifs de pointe que l’on trouve sur le marché, peuvent non seulement se connecter sans fil au Smartphone mais aussi à des systèmes de navigation pour l’automobile ou à des appareils ménagers. Ainsi, par exemple, si la machine à laver le linge fini son travail, on reçoit un signal dans l’oreille. « L’appareil auditif est devenu aujourd’hui bien plus qu’une simple aide auditive. Il est de plus en plus une solution de communication globale » dit Pelzmann.

On peut même utiliser des applications de traduction : si mon vis-à-vis parle dans mon Smartphone, je reçois directement la traduction dans mes appareils auditifs. Dans un avenir proche et lorsque les capacités de mémoire auront encore augmenté, les appareils auditifs pourront effectuer ce travail eux-mêmes.

C’est sur des innovations de ce type que travaillent entre autres des chercheurs en acoustique de l’Université d’Oldenburg, en Allemagne. Leur objectif : les appareils doivent devenir non seulement de plus en plus petits et rapides, mais aussi de plus en plus intelligents. Ainsi, à l’avenir, il devrait être possible de régler ses appareils auditifs avec la seule pensée. Cela signifie que les appareils auditifs se concentreront automatiquement sur ce que leur utilisateur veut entendre ou comprendre et non pas en fonction des influences acoustiques, mais sur base des ondes cérébrales de l’utilisateur, qui seront analysées et traitées.

Jörg-Hendrik Bach, directeur du service de Recherche & Développement chez « HörTech » à Oldenburg – le centre de compétences pour les techniques des systèmes auditifs – explique l’expérience : « Ce que nous recherchons, c’est un règlement intuitif. Dans une situation d’entretien avec plusieurs personnes, on peut lire d’après les ondes cérébrales de l’utilisateur d’appareils auditifs sur quelle personne il se concentre. Si nous avons l’information sur la conversation sur laquelle l’utilisateur souhaite se concentrer, l’appareil auditif peut se diriger automatiquement dans cette direction. » Les premiers résultats sont déjà appréciables. « Un groupe de personnes travaillant dans l’entourage du professeur Debener, de l’Université d’Oldenburg, a déjà réussi à miniaturiser le tout. Le grand casque muni d’électrodes que les personnes devaient porter pour les tests est déjà remplacé par un petit film plastique collé derrière l’oreille et par de nombreuses applications », explique le chercheur.

Bien que de plus en plus de technologies de pointe soient utilisées, l’audition avec des appareils auditifs devient de plus en plus naturelle. Selon le mot d’ordre : entendre comme autrefois, avec la technologie de demain. Ainsi, les tout nouveaux appareils auditifs donnent à notre propre voix (que l’on n’entend généralement pas volontiers) une sonorité plus naturelle que jamais. « Nous nous rapprochons toujours plus de la nature », dit Pelzmann, expert en appareils auditifs chez Neuroth. « Les utilisateurs d’appareils auditifs jouissent déjà maintenant dans certaines situations d’avantages considérables par rapport aux normo-entendants, grâce au Bluetooth & co, et nous somme persuadés que cette évolution continuera encore à l’avenir. »

Moderne Hörgeräte: klein, smart und mit Akku (Foto: Siemens/Signia)

Petits et intelligents : les appareils auditifs modernes ont une batterie rechargeable.

Comment les appareils auditifs ameliorent la qualité de vie

Que ce soit à la maison devant la télévision ou en société, les appareils auditifs rendent le quotidien non seulement plus facile, mais aussi plus agréable. C’est ce qu’ont prouvé les résultats du projet « comprendre mieux » de Neuroth, auquel ont participé 7’200 utilisateurs d’appareils auditifs dans les pays germanophones.

Ainsi, 88,8 pour cent en moyenne ont affirmé que, avec des nouveaux appareils, leur qualité de vie s’était considérablement améliorée dans diverses situations du quotidien.