Home
Magazine
Comment mes appareils auditifs favorisent-ils l’écoute active?

Vivre mieux - le magazine

Comment mes

appareils auditifs

favorisent-ils

l’écoute active?

07.12.2022

Au sein de la société, notre ouïe est fortement sollicitée. Il n’y a pas que les médias qui sont à l’origine du flux d’information que notre audition doit traiter. Le monde devient globalement de plus en plus bruyant. C’est précisément la raison qui fait que l’écoute active est une capacité sous-estimée. 

Bien évidemment, acquérir des appareils auditifs lorsqu’on en a besoin est une première étape essentielle pour retrouver un plaisir à l’écoute. Mais il existe aussi de nombreuses autres manières de renforcer son audition. Nous aimerions vous les présenter. Afin de pouvoir à nouveau participer activement aux conversations et d’en comprendre la teneur. 

Percevoir le calme et l’apprécier. 

C’est paradoxal, mais c’est un fait: le calme permet de renforcer l’ouïe. On peut comparer cela au développement musculaire inhérent au sport. Les séances sont importantes, mais les phases de repos consécutives le sont tout autant. Pour les oreilles comme pour le reste, il faut des pauses pour atteindre les meilleures performances. Les exercices qui rendent cela possible ne sont pas nécessairement complexes. Trois minutes de calme par jour suffisent dans la plupart des cas. Et puisque le cerveau a besoin lui aussi d’être sollicité, nous pouvons nous poser quelques questions. Quels sont les sons qui nous entourent? Qu’entendons-nous à cet instant? 

Et dès lors que nos pensées s’égarent, il suffit de les faire revenir à nos oreilles. Avec suffisamment de pratique, les oreilles auront appris à (ré)entendre les sons de faible intensité. 

Identifier les différents sons dans les environnements bruyants. 

Ce que l’on appelle l’«oreille sélective» n’est en rien quelque chose de courant. Aussi qualifiée d’«effet cocktail party», cela désigne la capacité à filtrer les différents sons ou discussions dans les environnements bruyants. Il s’agit d’une compétence importante afin de communiquer dans les endroits où il y a beaucoup de bruits différents au volume élevé. La prochaine fois que vous irez au restaurant ou à une fête de famille, vous pourrez essayer: pouvez-vous identifier et localiser toutes les sources de bruit? D’où viennent les sons qui vous entourent? Les promenades se prêtent elles aussi à ce genre d’exercice. Entre le bruissement des feuilles et le chant des oiseaux, il est possible de découvrir bon nombre de nouveaux sons. 

Assimiler les sons de la journée. 

Les situations quotidiennes sont souvent truffées de sons dont nous n’avons plus vraiment conscience, parmi lesquels on retrouve par exemple la machine à café, le chauffage ou encore le bruit des touches sur le clavier. Nous sommes tellement habitués à ces sources de bruit que notre cerveau n’y fait systématiquement plus attention. Souvent, c’est lorsqu’ils sont déjà devenus gênants que nous nous en rendons compte. Se refocaliser dessus et en reprendre conscience nous aide à diriger notre écoute de manière intentionnelle. Cela nous permet aussi d’identifier les sources de stress pour nos oreilles et de les réduire. 

L’écoute active est un état d’esprit. 

La manière dont nous abordons mentalement une conversation influence la qualité de l’écoute. Sommes-nous concentré/es ou distrait/es? Sommes-nous ouvert/es à nos interlocuteur/trices? Dans quel but et avec quelles motivations souhaitons-nous entamer la discussion? Tous ces facteurs influencent la qualité de notre écoute. Dans un monde aussi bruyant que le nôtre, il s’agit d’une capacité véritablement indispensable. Les exercices que nous venons d’évoquer aident à ignorer les sons et à se concentrer pleinement sur la discussion. Pendant ce temps, nous pouvons diriger notre attention en endossant un rôle précis. Pour ce faire, il convient de s’interroger au préalable sur l’objectif de la discussion. Y participe-t-on à titre d’expert d’un certain sujet? En tant qu’amis pour bavarder? Libre à nous bien sûr de choisir notre état d’esprit lorsque nous abordons l’échange. 

Interactions sensorielles. 

L’écoute se fait toujours avec un interlocuteur ou une interlocutrice. Aussi, notre dernier conseil est un exercice pour deux personnes ou plus. La communication est après tout un instrument fondamental lorsqu’il est question d’établir une relation de confiance. Pour cet exercice, l’un/e des participant/es doit avoir les yeux bandés. Les repères sont ainsi quasi exclusivement auditifs. Par la suite, la personne se laisse guider à travers la pièce. Là aussi, les questions suivantes sont au centre: Quels sons peuvent être perçus? Quels sons semblent familiers? Quels bruits peuvent être identifiés et localisés? Cet exercice renforce non seulement notre audition, mais aussi notre confiance vis-à-vis de l’autre tout en favorisant une meilleure communication. 

Ce que ces exercices ont en commun. 

L’écoute active s’appuie souvent sur le même principe et le fait de se concentrer sur certains sons et bruits en est un élément crucial. Le renforcement de l’oreille sélective, de l’écoute dirigée ainsi que de la concentration auditive est une partie essentielle de tous ces exercices qui améliorent l’écoute.

Vitalité auditive et écoute attentive – un lien indéfectible? 

Le potentiel de notre ouïe est incroyable. Tirez le meilleur de vos capacités auditives et de votre aptitude à communiquer. Nous nous ferons un plaisir de vous conseiller pour tout ce qui a trait à votre vitalité auditive.

Prendre un rendez-vous

Cela pourrait également vous intéresser

Entendre

Vivre sa vie avec
la vitalité auditive

Les bons moments de la vie méritent toute notre attention. Et c’est particulièrement vrai lorsque l’audition devient plus compliquée. Il est donc d’autant plus important de réagir correctement.

En savoir plus

Entendre

Trouvons la
vitalité auditive

La vitalité auditive se manifeste dans de nombreux aspects de notre vie: notre réussite professionnelle, de bonnes conversations et tous les moments passés avec notre famille et nos proches, qui valent la peine d’être entendus.

En savoir plus