Home
Magazine
Quels sont les différents degrés de la perte auditive?

Vivre mieux - le magazine

Quels sont les
différents degrés
de la perte auditive?

Auteur

Carmen Scherbichler

Carmen Scherbichler

14.11.2023

Notre faculté à entendre plus ou moins bien dépend de deux facteurs: le volume, mesuré en décibels, et la hauteur, aussi appelée la fréquence. Si l’un ou l’autre convient à notre capacité auditive, nous sommes en mesure de percevoir les sons de manière nette. Si ce n’est pas le cas pour la majeure partie des situations du quotidien, il peut dans certaines circonstances s’agir d’une perte auditive. Celle-ci revêt plusieurs degrés et diverses facettes.

Quand parle-t-on de perte auditive?

Il y a perte auditive lorsque l’oreille a cessé de percevoir certains sons qui ne peuvent par conséquent plus être traités par le cerveau. Selon le type et la cause, cela peut avoir différentes causes. Lorsque les osselets de l’oreille sont endommagés par exemple et que les ondes sonores ne sont plus retransmises. Comme déjà évoqué, les fréquences, soit la hauteur du son, jouent un rôle crucial dans l’audition, au même titre que le volume.

Penchons-nous tout d’abord sur la fréquence.

  • Le champ auditif total d’un humain va de 0 à 20 000 hertz.
  • Le langage humain est lui compris entre 500 et 6000 hertz. C’est à cette plage de fréquences que nous sommes les plus sensibles étant donné que le cerveau considère le langage comme particulièrement important.

Sur l’échelle du volume, nous devrions éviter tout ce qui dépasse les 85 décibels. À titre de comparaison, le bruit d’un aspirateur est d’environ 70 décibels.  Un volume plus élevé s’avère très désagréable pour nos oreilles. Dès lors que nous sommes exposés à autant de décibels sur une longue période, il convient de protéger notre audition.

Qu’est-ce qui définit notre seuil auditif?

Le seuil auditif désigne la limite d’une sensation auditive. Cette dernière est formée par la pression acoustique requise, c’est-à-dire le volume, et la plage de fréquences. Avec une fréquence de 2000 hertz et une audition saine, le seuil minimal commence à 0 décibel. Sur cette base, on définit cinq catégories pour la perte auditive. Lorsque l’écart ne dépasse pas les 20 décibels, on parle d’audition normale.

En d’autres termes: plus il faut de décibels pour percevoir le son, plus la perte auditive est marquée. Aussi, l’audition des personnes à même de percevoir les sons de faible intensité (c’est-à-dire ceux dont la pression acoustique est comprise entre 0 à 20 décibels) est considérée comme normale. Il est néanmoins important de se renseigner sur sa capacité auditive. Les pertes auditives apparaissent souvent de manière insidieuse, d’autant plus que notre monde devient chaque année de plus en plus bruyant.

 

Perte auditive de faible intensité

Si un écart de plus de 20 décibels par rapport à une audition normale (décrite ci-dessus) est constaté lorsqu’il s’agit d’entendre les mêmes fréquences, on parle de perte auditive de faible intensité. Dans ce cas, la personne n’est plus en mesure de percevoir les sons faibles, comme le tic-tac d’une montre ou le bruissement des feuilles. On reconnaît ce type de perte auditive au fait que l’écoute dirigée devient difficile ou qu’il est épuisant de comprendre un interlocuteur dans un environnement bruyant par exemple.

Perte auditive de moyenne intensité

Lorsque l’on souffre d’une perte auditive moyenne, seuls les sons à partir de 40 décibels peuvent être perçus. Cela correspond à peu près au bruit de fond d’une zone résidentielle. Étant donné que dans ce cas, notre audition travaille de manière particulièrement intense, les conversations, les réunions ou les environnements bruyants sont particulièrement fatigants. Les discussions en groupe ou les conversations à une certaine distance deviennent nettement plus difficiles à suivre. Cela peut être le premier signe d’une perte auditive. La personne a souvent l’impression que son interlocuteur n’articule pas – alors que cela vient probablement du fait qu’elle ne perçoit plus toutes les plages de fréquences du langage.

Perte auditive de forte intensité

À partir d’un écart de 60 décibels par rapport à une audition normale, on parle d’une perte auditive de forte intensité. Dans ce cas, le volume normal d’une conversation n’est plus perceptible. Certains mots ne sont audibles que lorsqu’ils sont dits directement à l’oreille. Pour communiquer, mais aussi regarder la télévision et écouter la radio, des aides comme le sous-titrage (sourd et malentendant), la lecture labiale et les appareils auditifs peuvent être nécessaires dans certaines circonstances.

Surdité totale

Une perte auditive de plus de 80 décibels par rapport à une audition normale est considérée comme une surdité totale. Les personnes sourdes n’entendent ni la musique à volume élevé ni le bruit d’une autoroute. Elles ne perçoivent plus suffisamment les sons du trafic et ne peuvent plus téléphoner ni discuter sans aide – appareils auditifs, langue des signes ou lecture labiale.

Pas de quoi s’inquiéter

Que faire si l’on soupçonne une perte auditive chez soi-même ou chez un proche? Une chose est certaine: il convient tout d’abord de confirmer ou d’infirmer cette suspicion. Pour ce faire, rien de mieux que d’opter pour un test auditif sans engagement. Il est ainsi possible d’obtenir un premier aperçu concret avant d’aborder calmement les étapes suivantes. Néanmoins, il n’y a pas de quoi se sentir désemparé ou inquiet quant à ses capacités auditives. En fonction du degré de perte auditive, des causes et de la situation personnelle, de nombreuses méthodes permettent de (re)trouver une vitalité auditive. En fin de compte, le «diagnostic» d’une perte auditive est uniquement affaire de changements. Il ne tient qu’à nous de gérer au mieux la situation.

Vous avez besoin d’un accompagnement?

Dans ce cas, vous rendre dans un centre auditif Neuroth peut vous aider. Nous vous recommandons de prendre rendez-vous pour un entretien-conseil sans engagement ou de passer le test auditif sur notre application – vous pourrez ainsi profiter pleinement d’une vitalité auditive bien méritée.

Prendre rendez-vous

Cela pourrait également vous intéresser

Entendre

Vivre sa vie avec
la vitalité auditive

Les bons moments de la vie méritent toute notre attention. Et c’est particulièrement vrai lorsque l’audition devient plus compliquée. Il est donc d’autant plus important de réagir correctement.

En savoir plus

Entendre

Trouvons la
vitalité auditive

La vitalité auditive se manifeste dans de nombreux aspects de notre vie: notre réussite professionnelle, de bonnes conversations et tous les moments passés avec notre famille et nos proches, qui valent la peine d’être entendus.

En savoir plus