Home
Magazine
Les appareils auditifs peuvent-ils prévenir la démence?

Vivre mieux - le magazine

Les appareils

auditifs peuvent-ils

prévenir la démence

chez les seniors? 

Auteur

Verena Regger

18.09.2023

Il nous est tous arrivé un jour d’oublier où se trouvent nos clés ou encore le nom d’une connaissance sur laquelle nous tombons par hasard. Mais pour quelque 150 000 personnes rien qu’en Suisse, «l’oubli» fait inévitablement partie du quotidien. Car elles vivent avec une forme de démence (comme la maladie d’Alzheimer). Le risque d’être atteint de démence varie d’un individu à l’autre. Une perte auditive non traitée peut toutefois augmenter considérablement cette probabilité. Dans notre article, nous expliquons pourquoi il en est ainsi et comment un appareil auditif peut aider à lutter contre la démence. 

Qu’est-ce que la démence et quelles en sont les causes? 

Le terme générique de «démence»1 renvoie à différentes maladies qui affectent nos fonctions cognitives et cérébrales. La forme la plus connue de démence est la maladie d’Alzheimer, mais toutes les personnes atteintes de démence n’ont pas nécessairement la maladie d’Alzheimer. En revanche, le point commun de toutes les démences est qu’elles altèrent nos capacités de réflexion. Cela commence souvent par le fait que nous devenons plus distraits ou que nous avons plus de mal à nous souvenir des noms, des adresses ou des visages. À un stade plus avancé, la perception, l’orientation et le langage sont de plus en plus altérés.   

Il existe de nombreuses formes de démence. Il arrive que la démence soit un «symptôme secondaire» d’un problème organique, d’une infection ou d’une autre maladie principale (comme l’épilepsie, le cancer ou la sclérose en plaques). Mais un cas bien plus fréquent est celui de la «démence primaire», une modification dégénérative de nos structures cérébrales. Elle résulte de la mort des cellules nerveuses (comme dans le cas de la maladie d’Alzheimer) ou est d’origine vasculaire. Il existe aussi une forme mixte.  

Les causes de la démence sont multiples et pas toujours clairement établies. Une chose est toutefois certaine: plus nous vieillissons, plus le risque d’être atteint d’une forme de démence augmente. Les femmes ont également tendance à être plus souvent concernées, notamment en raison de leur espérance de vie plus longue. Par ailleurs, l’obésité, le diabète, l’hypertension, le tabagisme ainsi que le manque de stimulation sensorielle et de contacts sociaux sont reconnus comme des facteurs de risque. Et une perte d’audition peut aussi être responsable d’une démence.   

Une perte auditive peut-elle déclencher une démence? 

En effet, la perte auditive, qui est également plus fréquente avec l’âge, présente un risque élevé de développer une démence. Le lien entre perte auditive et démence a été récemment démontré dans une étude chinoise portant sur plus de 400 000 participants âgés de 40 à 69 ans. En termes de chiffres: une perte auditive non traitée est associée à un risque accru de démence d’environ 42%.  

Quelle en est la raison? Les explications probables sont que les personnes souffrant d’une perte auditive sont davantage sollicitées sur le plan cognitif. Elles doivent écouter plus attentivement et plus intensément pour traiter les informations: par conséquent, leur cerveau fonctionne constamment à plein régime et est en permanence surchargé puis, au bout d’un moment, surmené.   

A contrario, le cerveau peut être sous-exploité en raison d’une perte auditive, car un grand nombre d’impressions sensorielles et de stimuli extérieurs sont perdus. L’ouïe, et donc le cerveau, «désapprend» à traiter ces impressions. Si l’on a tendance à être seul et à vivre replié sur soi-même à un âge avancé, ces facteurs de risque sont encore renforcés. Entendre et écouter sont donc des fonctions essentielles non seulement pour nos activités sociales, mais aussi pour nos capacités de réflexion et de mémorisation!  

Les appareils auditifs peuvent-ils réduire le risque de démence? 

Dans le même temps, les études ont observé si l’utilisation d’appareils auditifs pouvait protéger activement contre la perte de nos fonctions cognitives et prévenir la démence. Le résultat est sans appel: les personnes souffrant d’une perte auditive et portant un appareil auditif adapté ne présentent pas de risque accru de démence. Une situation qui  est même comparable à celle des individus présentant une vitalité auditive normale. La perte auditive liée à l’âge, notamment, peut être compensée par le port d’un appareil auditif, ce qui réduit considérablement le risque de démence et de maladie d’Alzheimer.   

Bien entendu, d’autres facteurs comme l’environnement et l’activité intellectuelle de chacun jouent également un rôle important. Pourtant, tout ceci est lié: bien entendre, c’est également mieux prendre part à la vie. Car les contacts sociaux, parler et écouter, recueillir des impressions et créer des souvenirs sont le meilleur rempart contre l’oubli!  

Prenez soin de votre audition et de votre esprit! 

Que vous suspectiez une perte auditive ou que vous souhaitiez simplement prendre des mesures préventives à temps: il n’est jamais trop tard pour s’occuper de sa vitalité auditive. Surtout si celle-ci contribue en même temps à préserver votre santé mentale! En réalisant un test dans votre centre auditif ou au préalable via un test auditif en ligne, vous déterminerez rapidement votre capacité auditive et pourrez préserver durablement votre vitalité auditive grâce à un appareil auditif adapté.   

En effet, une bonne audition est une condition indispensable pour conserver un esprit alerte et par conséquent, pour mener une vie active. 

Pensez à votre test auditif 

N’oubliez pas: le 21 septembre, c’est la Journée mondiale Alzheimer. Voilà une bonne occasion pour vous de faire le point sur votre audition et de prendre rendez-vous dans votre centre auditif Neuroth. 

Prendre rendez-vous

Cela pourrait également vous intéresser

Entendre

Comment se déroule
le traitement d’un
infarctus de l’oreille?

 

 

Comment se déroulent exactement le traitement et l’examen en cas d’infarctus de l’oreille? Selon le déclencheur et l’intensité des symptômes, il existe différents pronostics et possibilités thérapeutiques.

En savoir plus

Entendre

La surdité subite:
qu’est-ce que c’est?

 

Qu’est-ce qu’un infarctus de l’oreille et que faut-il faire dans cette situation? On le reconnaît souvent à une perte auditive unilatérale et indolore, qui peut notamment être déclenchée par le stress.

En savoir plus