Home
Magazine
Trois exercices pour soulager les acouphènes

Vivre mieux - le magazine

Trois exercices

pour soulager

les acouphènes

17.04.2023

Dans notre magazine «Vivre mieux», nous proposons déjà de nombreuses informations au sujet des acouphènes. On y aborde les causes, les symptômes et les traitements de ces sifflements pénibles. Aujourd’hui, nous allons voir quelques exercices pratiques qui offrent un soulagement rapide en cas d’acouphènes. Si vous souhaitez approfondir le sujet, vous trouverez aussi des vidéos sur YouTube.

L’interaction entre le stress et les acouphènes

Notre quotidien est souvent frénétique et agité. Entre les réunions, les obligations familiales et autres rendez-vous, le stress est quelque chose que nous ne connaissons que trop bien. C’est toutefois l’une des causes les plus connues des acouphènes, un amplificateur tristement célèbre de ce bourdonnement pénible. Dès lors que le stress nous accable sur une période prolongée, nos muscles se crispent et nos fascias restent collés. Le fascia est un terme spécialisé qui désigne la membrane élastique et résistante enveloppant les organes et les muscles. Les troubles auriculaires, comme les acouphènes par exemple, sont ainsi accentués lorsque l’on souffre de tensions musculo-fasciales. Cela concerne notamment les fascias situés au niveau de la nuque, de la colonne cervicale et de la mâchoire.   

Comment soulager ces tensions? 

Liebscher et Bracht, deux spécialistes, ont développé une thérapie de la douleur qui permet de bien traiter et soulager ces tensions particulières. Grâce à celle-ci, les acouphènes peuvent être minimisés dans la plupart des cas dès lors qu’ils sont dus à une anomalie cervicale. Nous vous présentons ci-après trois exercices permettant de soulager ces tensions. Liebscher et Bracht recommandent une fréquence d’environ six fois par semaine. Pour chaque unité, c’est-à-dire chaque étape, il faut compter entre deux et deux minutes et demie. 

 

Mentionnons une chose d’emblée: si les douleurs aux oreilles s’intensifient durant les exercices, il n’y a aucune raison de s’inquiéter d’après Liebscher et Bracht. Celles-ci sont dues aux mouvements souvent inhabituels et compliqués, notamment au début. Si les douleurs persistent ou s’accentuent davantage, il convient de faire une pause plus longue. Dans ce cas, il se peut que la durée et l’intensité de l’entraînement soient trop élevées. 

Étape 1: massage de la mâchoire et de l’appareil manducateur

Premier exercice: nous avons besoin d’une petite balle de massage que l’on roule en réalisant des mouvements circulaires avec un peu de pression au niveau des joues et de la mâchoire. Ceci doit être perceptible au niveau de l’appareil manducateur. Plus la tension est importante, plus le massage peut être prolongé. 

Étape 2: étirer les muscles maxillaires 

Cet exercice se fait généralement en position assise. Il s’agit d’attraper la mâchoire inférieure avec la main et d’ouvrir la bouche le plus grand possible. La main nous permet de faciliter l’étirement de la mâchoire et des joues. Après 2 minutes environ, il est possible de relâcher la position.  

Durant cet exercice, il peut arriver dans un premier temps que les acouphènes s’accentuent ou, du moins, changent. Après quelque temps et plusieurs essais, ils finissent par diminuer. Il est donc pertinent de faire preuve de patience. 

Étape 3: détendre la nuque 

Pour cette étape, nous avons besoin de ce que l’on appelle un rouleau pour fascias. Ceux-ci sont disponibles dans pratiquement tous les magasins de sport. Adaptés à de nombreux autres exercices, ils ne sont pas uniquement bénéfiques pour nos oreilles, mais pour notre santé de manière générale.  

Un rouleau de petite taille est largement suffisant pour les besoins de cet exercice. Il s’agit de le positionner à un angle de 45 degrés par rapport à l’oreille et de le faire rouler le long de la nuque. La pression et la vitesse à adopter pour l’exercice dépendent de chaque individu et de la fermeté du rouleau. De manière générale, il convient d’y aller lentement en appliquant une pression certaine afin de favoriser la détente des fascias. Par la suite, il convient de répéter le processus avec l’autre oreille afin qu’elle puisse également bénéficier de l’effet positif. 

Que faire en cas d’acouphènes?

Tout comme des habitudes de vie saines, avoir une vitalité auditive adaptée peut aider en cas d’acouphènes – nous sommes là pour vous conseiller dans le cadre d’un entretien sans engagement! 

Prendre rendez-vous

Cela pourrait également vous intéresser

Entendre

Comment se déroule
le traitement d’un
infarctus de l’oreille?

 

 

Comment se déroulent exactement le traitement et l’examen en cas d’infarctus de l’oreille? Selon le déclencheur et l’intensité des symptômes, il existe différents pronostics et possibilités thérapeutiques.

En savoir plus

Entendre

La surdité subite:
qu’est-ce que c’est?

 

Qu’est-ce qu’un infarctus de l’oreille et que faut-il faire dans cette situation? On le reconnaît souvent à une perte auditive unilatérale et indolore, qui peut notamment être déclenchée par le stress.

En savoir plus